Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la maison diocésaine Saint-Paul
  • Le blog de la maison diocésaine Saint-Paul
  • : Un blog pour se tenir au courant de la vie de la maison diocésaine Saint-Paul, à Moulins.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 21:28

C'est par cette phrase que le chanoine Clément présente les processions en l'honneur de la Vierge, avant, selon ses termes, "l'interdiction si odieuse de [ces dernières]";


La Vierge était célébré  pour les fêtes de l'Assomption et, à cet instant "rien n'est touchant comme la joie qui se peint sur tous les visages".vierge-noire-21.jpg


Avant l'agrandissement de la cathédrale, la procession sortait par la porte d'honneur de la rue Grenier, avant de se rendre vers la rue de l'Horloge et de revenir vers la rue de Paris.

vierge-noire-18_redimensionner.jpg
Le cortège était immuable et devait certainement être très impressionnant (je rappelle pour ceux qui me rappeleraient que l'Église et l'Etat sont séparés aux vues de la composition du cortège que nous sommes avant 1905) : derrière les croix, les enfants de choeur de la maîtrise et des paroisses de la ville, suivis des élèves des pensions qui n'avaient pas encore donné leurs vacances et des autres enfants, des jeunes filles vêtues de blanc.vierge-noire-10_redimensionner.jpg

Puis derrière trois suisses, le clergé paroissial, le chapitre, puis la statue portée par les clercs du grand séminaire et à partir de  1854 les Frères des Écoles chrétiennes. Elle était entourée de la musique du pensionnat Saint-Gilles et plus tard de la Lyre moulinoise et de la fanfare du régiment.


A la suite venait Monseigneur l'Eveque suivi du préfet, du maire, du général, des membres de la préfecture, des adjoints et des membres du conseil municipal ainsi que de toutes les administrations civiles et judiciaires en grand costume.


Les pompiers de la ville et les soldats de la garnison formaient une haie le long du parcours.vierge-noire-14_redimensionner.jpg

 

La Vierge noire de Moulins savait également séduire les grands de ce monde. A commencer par le bon duc Louis qui lui fit faire la collégiale et l'ordre des Chevaliers de Notre-Dame, plus connu sous le nom "du Chardon" (la miniature ci dessus est extraite de la "chronique du bon duc Loys de Bourbon" par Cabaret d'Orville, relevé par Armand Queroy sur le manuscrit de la bibliothèque de l'Ermitage à Saint-Petersbourg. Son titre : "Comment le duc de Bourbon donna à plusieurs chevaliers son ordre de l'Escu d'or, le jour de l'an [...]. Séparée par une colonne, on observe une seconde image qui représente l'Ordre de l'Ecu et la devise ESPERANCE).


Dans un premier temps après avoir été otage pour le Roi Jean, le duc Louis II, de retour en Bourbonnais voulut remercier la noblesse bourbonnaise, en créant le 1er janvier 1367 "l'Ordre de l'Ecu d'or". Fondation provisoire qui fut définitive trois ans plus tard après son mariage avec Anne, dauphine d'Auvergne. On retrouve trace de cette fondation dans l'ouvrage "Le Théâtre d'honneur et de chevalerie ou l'histoire des ordres militaires des Roys, des Princes de la chrestienté, de leur généalogie..."


La première cérémonie se fit le 2 février 1370, jour de la Purification de la Vierge.


Au nombre de 26, ces chevaliers portaient "la ceinture de veloux Bleu Celeste, doublée de Satin Rouge brodée de broderies d'Or et sur icelle, en mesme broderie, ce mot "ESPERANCE", elle fermoit à boucle et ardillon en or fin, escarbilloné et deschiquetés avec Esmail de verd comme la teste du chardon  ".

 

Sur leur "Estomach", pendait un ovale émaillée de vert et de rouge où l'on voit l'image de la Sainte Vierge, entourée d'un soleil d'or, couronnée de douze étoile d'argent. Et preuve de l'attachement du bond duc à l'image de la mère de Jésus, il avait pris pour son cri "Nostre Dame! Nostre Dame! Bourbon! Bourbon!"

 

vierge-noire-20_redimensionner.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabriel - dans Evenements
commenter cet article

commentaires