Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la maison diocésaine Saint-Paul
  • Le blog de la maison diocésaine Saint-Paul
  • : Un blog pour se tenir au courant de la vie de la maison diocésaine Saint-Paul, à Moulins.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 19:22

vierge-noire-9_redimensionner.jpg

 

... à N., après son commentaire, je vous livre ces quelques lignes d'un chant à la Vierge Noire de Moulins, partition y compris, extrait de l'ouvrage de l'abbé Joseph Clément.

A noter tout particulièrement le dernier couplet qui se réalisera treize ans après la parution de cet ouvrage, lorsque Mgr Lobbedey, évêque de Moulins annonça dans une lettre pastorale, reprise par la semaine religieuse du diocèse de Moulins que le couronnement aurait lieu le dimanche 19 juin 1910.

 

vierge-noire-17_redimensionner.jpg


Cantique

 

en l'honneur de Notre-Dame de Moulins

 

 

 

 

Paroles de M. l'abbé Fayet, curé d'Hyds et chanoine honoraire


Musique de M. l'abbé Chérion, maître de chapelle de l'église de la Madeleine à Paris; chanoine honoraire de Moulins.

 

 

REFRAIN


Elle est noire, mais elle est belle

Tous les siècles le rediront.

Et des feux de l'aube éternelle

Un nimbe rayonne à son front.


I


Nous pouvons suivre, à travers les âges,

Sur notre sol, les cours de ses bienfaits,

Et dans ces murs, d'éloquents témoignages

De sa bonté parleront à jamais.


II


Aux temps passés, dans les vieux sanctuaires

Que lui vouait la foi de nos aïeux,

Elle a régné; de ses mains tutélaires

Elle épancha les dons mystérieux.


III


Notre "bon duc", à ton culte fidèle,

Sous ton abri plaça le Bourbonnais;

Sous les arceaux de sa noble chapelle,

Comme aujourd'hui déjà tu rayonnais.


IV


A tes autels venaient, pleins d'espérance,

Tous les souffrants et les coeurs désolés;

Tu ne savais pas tromper leur confiance,

Et tous, du moins, s'en allaient consoler.


V


Quand l'incendie éclate et que la flamme,

Dans la cité jette au loin la terreur,

Le peuple ému la prie, et Notre-Dame

Du noir foyer apaise la fureur.


VI


Des habitants, fidèles interprètes,

A chaque année, on vit nos échevins

Venir en Corps, dans de pieuses fêtes,

Pour célébrer tes bienfaits sur Moulins.


VII


Dans tous nos coeurs ton culte a sa racine,

Grandit toujours, y conserve ses droits;

Et ta Statue encore ici domine,

Et sous nos yeux brille comme autrefois.


VIII


Etends sur nous ton égide puissante,

Et de l'enfer brise les noirs assauts;

Que loin de nous ta main compatissante

Daigne écarter les dangers et les maux.


IX


Par notre voix le Bourbonnais t'implore,

Des temps mauvais les périls sont pressants,

La vieille foi dont la France s'honore

Ne jette, hélas, que des feux languissants.


X


A nos regards quand l'horizon se voile,

Reine du ciel, vous êtes notre espoir.

Ah! puissions-nous, guidés par votre étoile,

Marcher toujours au chemin du devoir.


XI


Nous espérons voir une fleur nouvelle

Sur votre front bientôt s'épanouir,

Vienne le jour que notre amour appelle,

C'est de nos coeurs le plus ardent désir.


XII


Nous poserons, si l'Eglise l'ordonne,

Un diadème à ton front gracieux;

Que ce fleuron s'ajoute à ta couronne,

Et tes enfants en seront les plus heureux.

 

vierge-noire-8_redimensionner.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabriel - dans Evenements
commenter cet article

commentaires